L’abbaye de Valsaintes et ses origines

Sur un site antique et historique, l’abbaye de Valsaintes est pourtant restée dans l’ombre des ses trois consoeurs cisterciennes de Provence : Sénanque, Sylvacane et Le Thoronet.

Le site de Boulinette

Le site de Boulinette, un des 3 foyers majeurs de cette vallée sacrée, repose sur des fondations cultuelles et culturelles immémoriales.

Il remonte au paléolithique : divers matériels y ont été découverts ainsi que des vestiges d’édifice gallo-romain, d’un castrum médiéval et d’un ancien sanctuaire celtique consacré au dieu solaire Bélénos, d’où le nom toponymique de Boulinette.

Notre Dame de Valsaintes

Notre-Dame de Valsaintes est issue de l’ordre de Cîteaux, de filiation de Morimond.
Sa construction date de la fin du XIème siècle. Vers 1180,  Bertrand Raimbaud le seigneur de Simiane, fit donation de la seigneurie de Boulinette à l’abbaye de Silvacane située dans les Bouches-du-Rhône. Douze moines cisterciens s’installèrent dans cette Vallée Sainte, Vallis Sancta, pour cultiver et entretenir les bois en parallèle de leur activité verrière.
Ce lieu fut remanié à maintes reprises pour devenir abbaye vers 1660. La nouvelle église abbatiale fut consacrée en mai 1672 et les moines ont habité ces lieux jusqu’à 1790, date de la Révolution française.

La ruine..et la renaissance de Valsaintes

Depuis la Révolution, les bâtiments ont été utilisés en ferme, écurie, bergerie, entraînant la dégradation de l’église abbatiale, et de l’ensemble de l’édifice.
Le lieu a été racheté et l’église totalement restaurée par l’association ATHRE, créatrice d’une roseraie, devenue un jardin écologique de 8000 m2.

Renaissance de l’église et naissance du jardin

Créée en 1996, l’association ATHRE  commence son œuvre de restauration du site, et de l’église. Sa volonté est de créer un pôle culturel, un espace de partage de savoir-faire, et un lieu de convergence pluridisciplinaire . De nombreux travaux ont été entrepris durant de longues années pour restaurer, reconstruire, entretenir et faire vivre ce lieu exceptionnel et atypique de la Haute Provence..
  • 1996 : début de la restauration de l’église ruinée et du jardin (en friche depuis la révolution française)
  • 1999 : ouverture au public : visites libres et guidées
  • 2000 : première édition de l’évènement « Abbaye en Roses »
  • 2002 : jumelage avec la Fête des Roses de la province de Ouarzazate au Maroc
  • 2000 à 2009 : aménagements et améliorations diverses : signalétique, panneaux d’information, travaux divers…
  • 2010 : début de la construction d’une salle pour l’accueil de séminaires, conférences…
  • 2013 : inauguration du jardin sec avec une sélection de 350 plantes de terrain aride et une collection de lavandes
  • 2014 : inauguration de “La Voie des Roses” parcours chronologique de l’histoire de la Rose
  • 2015 : inauguration de l’espace Philanthropia, salle de 120m2 pour l’accueil de stages, séminaires, conférences, concerts…. Ouverture du gite de l’abbaye
  • 2016 : début de la mise en place d’un potager agroécologique
  • 2017 : suite de la mise en place du potager agroécologique sur deux terrasses. Rénovation des chambres du gite de l’abbaye
  • 2018 : restauration de l’ancienne école du hameau de Boulinette. Dans ces locaux, création d’un espace accueil – boutique et de 3 chambres
  • 2019 : Construction et création d’un espace de restauration.
Tous ces efforts ont été récompensé par la labellisation jardin remarquable en 2011, et aujourd’hui l’abbaye de Valsaintes est devenu une structure référentielle dans le domaine du tourisme culturel et botanique dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Le Jardin de l’abbaye de Valsaintes est également  un lieu ouvert au public et animé tout au long de l’année:

  • Animations culturelles et musicales diverses (conférences, cours de jardinage, stages, concerts, expositions …)
  •  Visites libres et guidées de l’abbaye de Valsaintes à Boulinette (jardin, église, site historique, roseraie)
  • Évènement annuel :  « L’abbaye en Roses » célébrant la pleine floraison des roses (fin mai – début juin)

Titre de l’image

1996

Titre de l’image

Choeur de l'église de Valsaintes avant restauration

Titre de l’image

Journée jardin sec – Dimanche 27 septembre

A l’occasion de cette journée, Jean-Yves Meignen présente le jardin sec de l’abbaye dont les plantes vivent sans aucun arrosage. Après plusieurs années d’observation, il nous fait partager cette expérience riche d’enseignements à l’heure où la gestion de l’eau devient une réelle préoccupation écologique en Provence et partout ailleurs. A l’automne 2012, plus de 300 espèces végétales sélectionnées pour leur résistance à la sécheresse et au froid sont plantées dans un espace aménagé du jardin de l’abbaye de Valsaintes, ce lieu sera donc à l’honneur toute la journée. Deux rendez-vous avec Jean-Yves Meignen sur le thème du jardin sans arrosage. 11h00 : démonstration de plantation au cœur du jardin sec de Valsaintes 14h30 : conférence sur le jardin sec Tarifs : entrée 7 € tarif réduit 3,5 € enfant de moins de 12 ans gratuit. Animations comprises dans le prix
> Lire la suite

Les conseils jardin du mois d’octobre 2020

Jardiner sans trop intervenir réserve des surprises. Des plantes diverses peuvent apparaitre par des semis spontanés, mais aussi des insectes et des oiseaux pour réguler. C’est aussi des récoltes moins bonnes qu’espérées car la météo en a décidée autrement. D’où l’importance d’avoir de la diversité tant au potager qu’au jardin d’ornement. Au potager les récoltes se poursuivent mais ralentissent pour les légumes d’été. C’est le moment des semis de mâche, radis noirs, navets et diverses salades. Les f​raisiers forment des stolons, c'est-à-dire de longues tiges avec des feuilles et des racines à l’extrémité. Vous pouvez récupérer ces repousses pour replanter une nouvelle "fraiseraie". Les pieds se renouvellent tous les 3 à 5 ans. Les bulbes à floraison de printemps se plantent dès maintenant et jusqu’à mi-décembre. Ils offrent une grande diversité de couleurs et sont très faciles à cultiver en les laissant se « naturaliser ». Chaque
> Lire la suite

Les conseils jardin du mois de septembre 2020

Jardiner sans trop intervenir réserve des surprises. Des plantes diverses peuvent apparaitre par des semis spontanés, mais aussi des insectes et des oiseaux pour réguler. C’est aussi des récoltes moins bonnes qu’espérées car la météo en a décidée autrement. D’où l’importance d’avoir de la diversité tant au potager qu’au jardin d’ornement. Au potager les récoltes se poursuivent mais ralentissent pour les légumes d’été. C’est le moment des semis de mâche, radis noirs, navets et diverses salades. Les f​raisiers forment des stolons, c'est-à-dire de longues tiges avec des feuilles et des racines à l’extrémité. Vous pouvez récupérer ces repousses pour replanter une nouvelle "fraiseraie". Les pieds se renouvellent tous les 3 à 5 ans. Les bulbes à floraison de printemps se plantent dès maintenant et jusqu’à mi-décembre. Ils offrent une grande diversité de couleurs et sont très faciles à cultiver en les laissant se « naturaliser ». Chaque
> Lire la suite

Découvrez la boutique du Jardin de l’Abbaye de Valsaintes

Sur place ou en ligne nous vous proposons un large choix de produits.

Des rosiers, plantes de jardin sec ou aromatiques ainsi que des produits naturels pour entretenir votre jardin.

Des produits locaux aux saveurs et senteurs de la Provence sont également proposés.

Vous retrouverez également nos livres de jardinage, et les livres de Jean-Yves Meignen.

 

Je découvre la boutique en ligne