Je peux reprendre mon introduction d’il y a une année car le coeur des préoccupations au jardin reste le manque d’eau :

« Nous sommes tous, jardiniers du sud ou du nord, face aux montées de températures et au manque d’eau. Les jardins ne seront plus jamais les mêmes. La permaculture est plus que jamais une réponse avec sa faculté d’adaptation. Avec les bons choix de plantes, les associations, la présence d’arbres apportant leur ombre et régulateur hydrique. Les sols couverts de résidus végétaux apportent cet humus riche en nutriment et rétenteur d’eau. »

Au verger : vous pouvez encore tailler « en vert » tous les arbres dont les fruits ont été récoltés. Supprimez les pousses trop vigoureuses depuis le départ des charpentières et réglez le volume des arbres pour favoriser la mise à fleurs de l’année suivante. Mais retenez la règle suivante : plus l’arbre est vigoureux moins il doit être taillé sinon il ne produit que du bois et pas de fruits.

Au potager : Ne tentez plus de semis à cette époque, à l’exception de la mâche, de la roquette, des épinards mais aussi des

radis noirs pour les récoltes hivernales. Les espaces qui se libèrent doivent être comblés par des semis d’engrais verts comme la Phacélie ou la Moutarde (ou les 2 en mélange) qui occuperont rapidement le terrain. Ces plantations évitent le lessivage du sol tout en l’enrichissant. Pensez au filet anti-insecte pour protéger les choux ou les Blettes des pontes de papillons.

Plantez les plantes vivaces, les arbustes et les conifères vendus en conteneurs. Choisissez des plantes de pépinière qui n’ont pas été « forcées ». Examinez bien le système racinaire qui ne doit pas faire de « chignon ». C’est à cette époque de l’année que ces plantes vont installer leurs racines dans le sol avant et pendant l’hiver.

Tailleles haies une dernière fois avant l’hiver mais aussi les Cyprès pyramides et les Buis topiaires. On taille aussi des plantes

comme les Lavandes, les Santolines, les ballotes au jardin sec.

Les rosiers : Ils nécessitent aussi des arrosages s’il ne pleut pas en quantité pour une dernière floraison.

Les mélanges fleuris sont à semer dès maintenant pour une floraison au printemps prochain : composés de fleurs annuelles rustiques et de vivaces, ces mélanges semés maintenant s’installeront bien avec le bénéfice des pluies d’automne.

Récoltez vos graines sur les fleurs annuelles, bisannuelles et vivaces, mais aussi certains légumes comme les Tomates anciennes.

Et brassez le compost pour bien aérer et apporter des compléments de matières sèches s’il est trop humide ou des herbes fraiches s’il est trop sec.

Le calendrier lunaire de aout-septembre

Lune montante : du 29 au 31 août et du 1 au 11 septembre. Favorable aux semis, boutures et greffes

Lune descendante : du 16 au 28 août . Favorable aux opérations de binages, plantations et récoltes de racines

Bon jardinage à tous …

Jean-Yves MEIGNEN Jardinier de l’Abbaye de Valsaintes Chroniqueur jardin de France Bleu Vaucluse – France Bleu Drôme-Ardèche – France Bleu Gard Lozère et Rustica

Plus de conseils jardin