A entendre tous les jours que les températures moyenne augmentent, nous en oublions que cela n’exclut pas des jours de gel et sans être à l’abri de froids même intenses. On ne peut donc pas se permettre toutes les fantaisies quand au choix des plantes à cultiver. La sensibilité au froid des plantes ne se mesure pas seulement au niveau du thermomètre, l’humidité du sol sur les racines est aussi un facteur important. En sols drainants, les risques sont moindres. Une exposition au soleil qui réchauffe vite le matin limité aussi les risques.

Au potager : dans les régions où les hivers ne descendent pas en dessous de -8°c, petits pois et fèves sont à semer. Les pieds de tomate ou aubergine qui sèchent peuvent être utilisés comme support.

Vous pouvez aussi semer des engrais verts pour ne pas laisser des espaces vides. La terre est ainsi entretenue par le travail des racines de ces plantes. Elles seront enfouies au printemps. Je conseille le mélange seigle/vesce.

On peut planter les choux pommés et des salades d’hiver. Les cardons sont à blanchir en les liant et en les enveloppant de cartons ou plastique opaque.

La Sainte Catherine : c’est le 25 novembre mais même “si tout bois prend racine” les plantations ne s’effectuent pas uniquement ce jour. La période idéale pour planter en « racines nues »  se situe en fin d’automne et début d’hiver avant que la terre ne soit trop froide. Sont concernés uniquement les arbres d’ornement et les arbres fruitiers cultivés en pleine terre par les pépiniéristes. Ils sont transplantés lors de la chute des feuilles qui signale leur repos végétatif. Je conseille ce mode de plantation pour ces arbres qui formeront alors un meilleur système racinaire. Un trou profond doit être réalisé quelques jours auparavant. Prévoir 5 kg de compost : une partie à mélanger à la terre (ne pas le mettre au fond) et une autre partie à épandre en surface. Il faut toujours bien arroser pour que la terre s’infiltre entre les racines. Puis paillez le sol.

N’oubliez surtout pas les bulbes à planter encore tout au long de ce mois. Un choix très large vous est offert avec les Tulipes, Narcisses, Crocus, Iris et autres espèces moins connues qui méritent d’être découvertes. Vous pourrez laisser se « naturaliser » certains de ces bulbes dans différents espaces de vos jardins : au pied des arbres ou des haies, dans les massifs, en bacs…Ces plantes qui dorment l’été ne souffriront jamais des sécheresses ! Épandez un peu de compost en surface après plantation et paillez.

Les protections des plantes frileuses sont mises en œuvre : les plus sensibles comme les Hibiscus tropicaux sont rentrées en vérandas ou dans la maison sans trop de chauffage ; les « méditerranéennes » telles les Palmiers et les Bougainvilliers peuvent se limiter à un voile d’hivernage (selon les climats) à ne pas laisser en permanence mais seulement lors des grands froids. Profitez de cette manipulation pour faire des rempotages si besoin.

Mais les agrumes ne peuvent pas passer l’hiver dans la maison qui sera trop chaude et avec trop peu de lumière. Idéalement, ils aiment un hiver stable entre 5 et 15°c, nuits et jours.

Au jardin tout se recycle : feuilles mortes, herbes sèches, les tailles de bois mort mais aussi les déchets verts de la cuisine…  Pour un compost de qualité alternez matières fraîches et matières sèches. Les unes apportent l’azote et les autres le carbone pour un bon rapport C/N (azote-carbone). Pour cela stockez vos matières premières en tas séparés et remplissez votre bac à compost comme un mille-feuille. Et pensez à remuer une fois par mois. Un excellent exercice hivernal pour se réchauffer. Voir la video sur le compost.

Les rosiers peuvent passer l’hiver sans intervention mais il est possible de pratiquer une légère pré-taille. Pour ma part, je conserve les fruits qui apparaissent sur certains rosiers ainsi que toutes les dernières fleurs qui sécheront avec le gel. L’important est surtout de leur apporter de la nourriture avec du compost bien mûr épandu en surface à raison de 0.5 à 1 kg par m2.

Et aussi : vidangez les circuits d’arrosage, rentrez les pompes à l’abri.

Le calendrier lunaire de novembre et décembre 2021 :

Lune descendante : du 23 novembre au 14 décembre. Favorable aux opérations de plantations et transplantations, au travail du sol.

Lune montante : du 15 au 22 novembre et du 6 au 14 décembre. Favorable aux semis et boutures.

Bon jardinage à tous …

Jean-Yves MEIGNEN Jardinier de l’Abbaye de Valsaintes Chroniqueur jardin de France Bleu Vaucluse – France Bleu Drôme-Ardèche – France Bleu Gard Lozère et Rustica

Plus de conseils jardin