parc floral parc floral rose et rosiers visite abbaye vente rosier vente rosier
 

 

la lettre du jardinier - novembre 2018

 

 

                           

 

Une balade hors du temps...dans un jardin pas comme les autres !
 
 
Au sommaire :
  • Edito
  • Les rendez-vous
  • Les conseils jardin
  • Les vidéos conseils de Jean-Yves Meignen
  • Les jardiniers au fil des saisons
  • Stage de jardinage
 

Edito 

Un stage sur l'utilisation des huiles essentielles pour soi et pour les plantes vous est proposé à la fin de ce mois de novembre. Il est possible de n'effectuer qu'une seule journée (voir rubrique stage  de jardinage).
 
L’aromathérapie, depuis les découvertes de Maurice Gattefossé en 1910, soigne de nombreux maux corporels. Et ce sont les vertus antifongiques de certaines HE qui m’ont interpelée. L’idée m’est alors venue de traiter mes rosiers avec des huiles extraites de la Sarriette, du thym, de l’Origan, du Tea Tree et de bien d’autres que je découvrirais par la suite. Je me suis lancé dans mes propres essais avec des conseils avisés pour me permettre de doser et surtout de diluer dans l’eau pour faire des pulvérisations. Un HE ne se mélange pas à l’eau, il faut au préalable la solubiliser par une simple recette de cuisine composé d’huile végétale et de savon végétal.
 
Toutes ces années m’ont déjà bien fait évoluer dans l’usage de ces HE officiellement non reconnu par la législation des produits phytosanitaire en France et en Europe.
Toutes les HE que j’utilise et conseille sont classées « alimentaires » et en vente libre dans les pharmacies et autres boutiques. Tout particulier a la liberté de les utiliser comme bon lui semble mais un agriculteur ou un jardinier professionnel ne le peut pas car uniquement des produits dits « homologués » pour l’agriculture leur sont autoriser. C’est une aberration à mon sens alors que l’on connait la dangerosité de nombreux de ces produits autorisées et qu’il y a urgence à proposer au monde agricole des solutions alternatives respectueuses de l’environnement et de notre santé. Et c’est bien le cas des HE que l’on utilise à faible dose (1 pour 1000) et à basses fréquences, en plus ce serait plus économique pour les producteurs.
 
Les HE, produites par les plantes, sont des assemblages complexes de métabolites secondaires que nos industries sont incapables de reproduire. Seuls les végétaux ont la capacité de produire ces molécules qui agissent en synergie. Les possibilités sont nombreuses et il reste beaucoup d’essais à faire pour les utiliser le plus efficacement possible.
Photo : Sarriette    
 
 
Les rendez-vous
 

> Dimanche 11 novembre à 14h - jardin de l'abbaye - un sol vivant

 
La terre est un milieu vivant qu'il faut soigner.
Les lombrics sont les plus actifs mais ils sont aussi dépendants de nombreux facteurs.
Un sol vivant est équilibré et riche en nutriments. Il respire et stocke l'eau tout en étant drainant.
Il n'est jamais trop tard pour commencer à bien soigner son sol et il le rendra au centuple.
 
Animation comprise dans le prix d'entrée du jardin ouvert de 13h à 17h (3,5€ pour tous - gratuit pour les enfant de moins de 12 ans)
 

> Dimanche 18 novembre à 14h - jardin de l'abbaye - les plantations en racines nues

Les plantes caducs perdent leur feuillage en hiver aussi est-ce la période idéale de plantation ou de transplantation en racines nues. Cette méthode traditionnelle se perd au bénéfice des plantes cultivées en conteneurs.
Pourtant, pour les arbres et de nombreux arbustes, elle reste le gage d'une meilleure implantation avec un système racinaire de qualité.
 
Animation comprise dans le prix d'entrée du jardin ouvert de 13h à 17h (3,5€ pour tous - gratuit pour les enfant de moins de 12 ans)
 

> Dimanche 25 novembre - Les Taillades - "Au bonheur du jardinier"

Conférence à 14h30 avec Jean-Yves Meignen sur l'Olivier  Plus d'infos

 

> Dimanche 2 décembre à 14h- visite guidée du jardin en hiver par Jean-Yves Meignen

Animation comprise dans le prix d'entrée du jardin ouvert de 13h à 17h (3,5€ pour tous - gratuit pour les enfant de moins de 12 ans)
 

Les conseils jardin

Pour nous, en Provence, l'automne est bien marqué par des pluies exceptionnelles. Bien au dessus des normales, nous allons avoir une année record avec pas loin de 1000 mm. Mais tel n'est pas le cas de toutes les régions de France. La douceur des températures est aussi un record, laissant au potager des récoltes tardives de tomates.

Ce mois de novembre reste une période de préparation des sols pour les potager avec les semis d'engrais verts mais aussi tous les légumes pour l'hiver. On plante les fruitiers en racines nues dès le 15 de ce mois.

 

Au potager : dans les régions où la température en hiver ne descend pas en dessous de -8°c, petits pois et fèves sont à semer. Les pieds de tomate ou aubergine qui sèchent peuvent être utilisés comme support.

Vous pouvez aussi semer des engrais verts pour ne pas laisser des espaces vides. La terre est ainsi entretenue par le travail des racines de ces plantes. Elles seront enfouies au printemps. Je conseille le mélange seigle/vesce.

On peut planter les choux pommés et des salades d’hiver. Les cardons sont à blanchir en les liant et en les enveloppant de cartons ou plastique opaque.

 

La Sainte Catherine : c’est le 25 novembre mais même "si tout bois prend racine", les plantations ne s'effectuent pas uniquement ce jour. La période idéale pour planter en « racines nues »  se situe en fin d'automne et début d’hiver avant que la terre ne soit trop froide. Sont concernés uniquement les arbres d’ornement et les arbres fruitiers cultivés en pleine terre par les pépiniéristes. Ils sont transplantés lors de la chute des feuilles, qui signale leur repos végétatif. Je conseille ce mode de plantation pour ces arbres qui formeront alors un meilleur système racinaire. Un trou profond doit être réalisé quelques jours auparavant. Prévoir 5 kg de compost : une partie à mélanger à la terre (ne pas le mettre au fond) et une autre partie à épandre en surface. Il faut toujours bien arroser pour que la terre s’infiltre entre les racines. Puis paillez le sol.

 

N’oubliez surtout pas les bulbes à planter encore tout au long de ce mois. Un choix très large vous est offert avec les Tulipes, Narcisses, Crocus, Iris et autres espèces moins connues qui méritent d'être découvertes. Vous pourrez laisser se « naturaliser » certains de ces bulbes dans différents espaces de vos jardins : au pied des arbres ou des haies, dans les massifs, en bacs… Ces plantes qui dorment l’été ne souffriront jamais des sécheresses ! Épandez un peu de compost en surface après plantation et paillez.

 

Les protections des plantes frileuses sont mises en œuvre : les plus sensibles comme les hibiscus tropicaux, sont rentrées en vérandas ou dans la maison sans trop de chauffage ; les « méditerranéennes », telles les palmiers et les bougainvilliers, peuvent se limiter à un voile d’hivernage (selon les climats), à ne pas laisser en permanence mais seulement lors des grands froids. Profitez de cette manipulation pour faire des rempotages si besoin.

Mais les agrumes ne peuvent pas passer l’hiver dans la maison qui sera trop chaude et trop peu lumineuse.
Les laisser dehors le plus longtemps possible si les nuits ne descendent pas en dessous de o°c.

 

Au jardin tout se recycle : feuilles mortes, herbes sèches, tailles de bois mort mais aussi déchets verts de la cuisine...  Pour un compost de qualité, alternez matières fraîches et matières sèches. Les unes apportent l'azote et les autres le carbone pour un bon rapport C/N (azote-carbone). Pour cela, stockez vos matières premières en tas séparés et remplissez votre bac à compost comme un mille-feuille. Et pensez à remuer une fois par mois. Un excellent exercice hivernal pour se réchauffer!

 

Les rosiers peuvent passer l’hiver sans intervention mais il est possible de pratiquer une légère pré-taille. Pour ma part, je conserve les fruits qui apparaissent sur certains rosiers ainsi que toutes les dernières fleurs qui sécheront avec le gel. L’important est surtout de leur apporter de la nourriture avec du compost bien mûr épandu en surface à raison de 0.5 à 1 kg par m2.

 

Et aussi : vidangez les circuits d’arrosage, rentrez les pompes à l’abri.
 
Le calendrier lunaire du 15 novembre au 15 décembre 2018 :
 
Lune descendante : du 26 novembre au 8 décembre . Favorable aux opérations de plantations et transplantations, au travail du sol.
Lune montante : du 15 au 25 novembre et du 9 au 15 décembre. Favorable aux semis et boutures.

 

Bon jardinage à tous...
 
 
Les vidéos conseil de Jean-Yves Meignen
 
A écouter chaque semaine sur youtube
 
 
 
 
Les jardiniers au fil des saisons
 
 

Le potager agroécologique

Nous poursuivons les aménagements de la deuxième terrasse du potager en privilégiant le travail du sol.

Une bande de terre a été bêchée et des planches de 1m de large ont été tracées.

 


Le potager agroécologique
 

Des bulbes d'oignons et d'échalotes attendent d'être plantés mais les fortes pluies perturbent ce programme.

Des engrais verts seront aussi semés entre les rangs de bulbes. Moutarde et phacélie serviront de paillage aux plantations de printemps.

 
   
 
 

Massif relooké

Nous avons réussi, avant les fortes précipitations, à diviser et à planter des plantes vivaces.

Un massif a été entièrement redessiné. L'idée est de couvrir tout le massif de ces vivaces avec des rosiers laissés en place.

 
 


Massif relooké

Sur toute sa surface ont été planté des Echinacéa purpurea et des Plumbago rampant que nous avons divisés. Le Plumbago est une plante qui se propage lentement par rhizomes et finit par former un tapis épais. IL fait donc office de couvre-sol très intéressant.

Ainsi il n'y aura plus de désherbage. Le seul entretien consistera en la taille des vivaces en sortie d'hiver.

 
 
Stage de jardinage

 
 - Jeudi 29 et vendredi 30 novembre (début mercredi 28 novembre à 18h) - l'aromathérapie pour soi et ses plantes avec Mireille Fleury et Jean-Yves Meignen
 
Possibilité de ne faire qu'une seule journée sur demande
 
Jeudi 29 novembre : initiation à l'aromathérapie pour soi avec Mireille Fleury, fondatrice de l'association Eveil Nature, aromathérapeute-conseil de profession

Vendredi 30 novembre : les huiles essentielles pour les plantes avec Jean-Yves Meignen  

300€ - stage - repas et hébergement en dortoir (supplément pour chambre double) - sur réservation

Groupe de 15 personnes maximum

en option nuit supplémentaire vendredi 30 novembre pour une randonnée - découverte des plantes samedi 1er décembre de 10h à 12h avec Jean-yves Meignen

50€ - repas du vendredi 30 soir - hébergement en dortoir - petit déjeuner et randonnée
 
 
 
Conférence

> Vendredi 16 novembre à 17h - jardin de l'abbaye - conférence-débat sur la bioénergie et l’électrophotonique - Alain Corrente

De la découverte de l’effet Kirlian, en 1939, jusqu’à la mise au point d’un outil révolutionnaire, La Camera GDV. Elle permet de visualiser l’état de santé du corps énergétique, et d’en déceler ses dysfonctions, et ses interactions sur les plans, physique, émotionnel et mental. Véritable concentré de technologie, elle permet de mettre en évidence, comment notre corps et tous ses organes et systèmes, sont énergisés.
Elle informe sur les déficiences déjà installées, et permet de suivre l’évolution de tout travail personnel ou thérapeutique.
Alain Corrente, géobiologue et bioénergéticien, praticien en imagerie électrophotonique, nous présentera la caméra GDV BIOWELL.

Alain Corrente a vécu pendant 15 ans à l'abbaye de Valsaintes et a grandement participé à sa restauration et à son émergence. Par toutes ses recherches il a permis de dévoiler la face cachée de Valsaintes sur un plan symbolique, énergétique et historique.
Renseignements 0644080885

 

Le prochain concert

> Du 19 au 23 décembre - abbaye de Valsaintes - lumière et concert du solstice d'hiver

 

A 14h32 précises, lorsque le soleil se trouve parfaitement dans l’axe de l’église, un disque de lumière solaire vient éclairer le centre de l’autel. Cet effet lumineux, redécouvert de façon fortuite, ne se produit qu’à ce moment de l’année. Nous célébrons donc cet instant particulier, symbole du renouveau de la vie attendu au plus sombre de l'hiver. A cette occasion, nous recevrons l'ensemble Yachirym.
 
Arrivée impérative entre 13h et 13h30. Les places ne sont pas remboursées en cas d'absence.
 
Tarif : 18€ adulte et 9€ pour les enfants et jeunes jusqu'à 18 ans.
 
Uniquement sur réservation au 04 92 75 94 19.
 
 

L' ensemble Yachirym  est un quatuor Drômois qui se plait à jouer de la musique ancienne et des chants du monde de différentes traditions, le tout teinté de poésie lyrique !
 
Tout un parc d'instruments l'accompagne :  guitare-luth, psaltérion à archet, bouzouki irlandais, mandole portugaise, épinettes hongroises, laud, cünbüs, flûte traversière, harpe, tambour basse, flûtes, percussions...

 

Vente de plantes du 1er novembre jusqu'au 18 décembre - tous les jours de 13h à 17h infos

Les ventes continuent par expédition via Notre boutique web www.jardin-abbaye.com
 
La boutique de l'abbaye :   du 1er novembre jusqu'au 18 décembre - tous les jours de 13h à 17h infos
 

Le Gite de l'abbaye : ouvert toute l'année

 Pour nous joindre : 04.92.75.94.19 ou  infovalsaintes@gmail.com
 
 
Visites guidées 
Il est possible d'organiser des visites guidées du jardin sur réservation (groupe minimum de 15 personnes). PLUS D'INFOS
Avec une association, en famille ou entre amis, le jardin de l'abbaye de Valsaintes se fera un plaisir de vous recevoir et vous faire (re)découvrir la richesse botanique mais aussi l'histoire de ce lieu magique.
 

Soutenez l'association ATHRE pour les projets de l'abbaye de Valsaintes en devenant "Ami de Valsaintes". Pour 20€ l'acquisition d'une carte d'adhérent vous permettra de bénéficier jusqu'à fin 2018 de l'entrée gratuite du jardin pendant les heures d'ouverture. 

Vous pouvez nous aider en diffusant cette lettre d'information. Merci.

   
 

 

 

 

 

 

par floral - animation jardin - vente de rosiers
parc floral roseraie