parc floral parc floral rose et rosiers visite abbaye vente rosier vente rosier
 

 

 

Les plantes endémiques

 

Les régions méditerranéennes détiennent l’une des plus grandes diversités végétales de la planète et notre territoire de Haute-Provence est une réserve de biodiversité que nous tenons à préserver et à faire découvrir.
Dans le jardin de nombreuses espèces végétales, dont certaines spécifiques au sol siliceux, se rencontrent aux côtés de plantes poussant aussi dans les sols calcaires plus répandus en Provence. Ce lieu est une « flore à ciel ouvert » et il nous serait impossible dans ce petit carnet d’en énumérer toutes les espèces.
La résistance aux sécheresses estivales
Nombre d’entre elles sont dotées d’une capacité extrême à survivre alors que la pluie peut être totalement absente du 15 juin au 15 septembre et, de plus, elles poussent dans des espaces rocheux.
Parmi ces « championnes » nous pouvons citer les Thyms, Sarriettes, Helichrysums, Dorycniums, Teucriums, Hélianthèmes, Nepetas …
 
La Lavande aspic :
Lavandula spica ou latifolia est l’espèce endémique que l’on trouve aux altitudes situées entre 300 et 700m comme ici. Sa rencontre naturelle avec la lavande fine (Lavandula augustifolia), vivant sur les plateaux à plus de 900m d’altitude, a donné naissance à un hybride nommé le Lavandin cultivé à grande échelle en Provence.
 
Les Orchidées terrestres :
Chaque année, en avril et en mai, nous avons le privilège de voir fleurir plusieurs espèces d’orchidées. Ces bulbeuses disparaissent en été pour résister au manque d’eau. Pour les maintenir en vie nous préservons différentes zones où la terre ne doit pas être touchée.
 
Les annuelles et bisannuelles :
Beaucoup d’espèces meurent chaque année pour se reproduire, grâce à leurs semences, sur ce cycle d’une année ou sur deux années. Ainsi elles  « voyagent » dans le jardin pour investir de nouveaux espaces, ce qui demande de la vigileance lors des séances de nettoyage du jardin afin de ne pas arracher les plantules de celles qui sont d’un véritable intérêt comme les Mollènes ( Bouillon blanc), Vipérines, Coquelicots, Echinops…..

Conseil pratique : préserver les plantes sauvages
La reproduction par graine est la clé d’une préservation des espèces spontanées. C’est pourquoi aucune plante ne sera taillée ou nettoyée avant la fin de son cycle de reproduction par graine. D’autant plus que les graines comme les fleurs sont source de vie pour nombres d’insectes utiles.
Aussi, il est fortement conseillé de ne pas faucher ou tondre tous les espaces d’un jardin pour favoriser cette préservation.

 

par floral - animation jardin - vente de rosiers
parc floral roseraie