parc floral parc floral rose et rosiers visite abbaye vente rosier vente rosier
 

 

 

Les sauvages comestibles

 

Les Alpes de Haute-Provence accueillent une diversité végétale sauvage remarquable et les populations anciennes ont toujours trouvé une source de nourriture dans la nature. Dans le jardin de l’abbaye cette richesse de la flore est préservée et nous essayons de perpétuer cette tradition de récolte.

 

Ces pratiques demandent un apprentissage très sérieux où reconnaissance végétale et respect de la nature seront la base d’une pratique sans risques.

 

Conseil pratique : la cueillette
  • Ne cueillez pas une plante s’il n’en existe pas d'autres du même genre à proximité.
  • Ne nuisez pas à leur reproduction (en cueillant toutes leurs graines par exemple).
  • Attention : certaines plantes possèdent des cousines très semblables d'aspect mais absolument pas comestibles voire même toxiques.

 

Les herbes de printemps :

L’abondance se situe à la période où les jeunes feuilles sont tendres pour une utilisation majeure en salade. Consommées crues ces feuilles conservent tout leur potentiel nutritif.
On peut citer les plantes suivantes très présentent dans notre jardin :
Achillée millefeuille, Bourse à Pasteur, Coquelicot, Crépis, Fumeterre, Mouron blanc, Ortie….
 
Légumes sauvages de l’été :
On parle bien des « mauvaises herbes » qualifiées ainsi lorsqu’elles envahissent nos cultures. Mais si l’on prend soin de conserver quelques petits coins libres de se faire « visiter » par ces herbes, nous aurons un jardin luxuriant pour bien se nourrir.
Le roi de ce jardin, dès lors qu’il trouve un peu de terre nue pour faire germer ses graines si nombreuses qu’elles peuvent attendre ainsi 50 ans, est le Chénopode blanc. Cru il est fabuleux dans les salades, cuit il remplacera les épinards dans « mille  recettes ». Consommé depuis le néolithique, il est très riche en protéines et en vitamines A et C.
La Mauve sylvestre est très présente sur ce lieu. Elle capte l’eau avec sa profonde racine pivotante malgré les sécheresses de l’été. Ses feuilles tendres et douces, grâce au mucilage qu’elles contiennent, sont un régal en salade tout en calmant les irritations internes. Et cuisinée en soupe, la Mauve permet de faire une « fondue végétale ».
 
Des Fleurs dans nos plats :
Nombreuses sont les plantes dont les fleurs donneront de la couleur mais aussi parfois du parfum. D’autres apporteront leurs vertus médicinales comme les Coquelicots, Mauves, Bourraches, Trèfles, Vipérines…..
 
Mais aussi des fruits :
Le Cynorrhodon bien sûr, fruit de l’Eglantier, avec sa richesse en vitamine C que l’on retrouve dans les confitures.
Dans notre jardin on retrouvera aussi les fruits comestibles de l’Arbousier, du Sureau, des Prunelles et du Sorbier des oiseaux.
 
Les aromatiques sauvages :
Présentes presque en totalité dans le jardin, on trouvera la Sarriette, le Thym, le Fenouil, l’Ail, la Lavande, le Serpolet, le Romarin, la Pimprenelle, le Genévrier….
L’hiver, permet aussi d’apporter à notre cuisine certaines herbes avec le Plantain, la Pâquerette, le Trèfle, l’Ortie, mais aussi des racines comme celles de la Bardane.

 

par floral - animation jardin - vente de rosiers
parc floral roseraie